Rechercher
  • RCV Romandie

Demande de moratoire vaccins ARN, une pétition à soutenir !

En décembre 2020, une demande de moratoire a été lancée par des médecins et professionnels de la santé... Vous trouverez. ci-dessous, le résumé des arguments-clefs de cette demande de moratoire, qui invite à la plus grande prudence sur ce sujet si sensible !


A ce jour, 810 professionnels de la santé ont signé, dont 108 médecins !


Par la suite, une vaste pétition citoyenne online a été mise sur pieds, afin de soutenir cette demande du monde médical. Chacun peut donc apposer sa signature électronique pour montrer sa solidarité envers cette initiative...


A découvrir sur le site : www.swiss-freedom.ch/fr


MERCI POUR VOTRE SIGNATURE :-)


Quant au texte du moratoire, il est consultable à l'adresse :

www.collectif-santé.ch/moratoire-fr



Les arguments-clefs des professionnels de la santé... en 8 points :

1) La vaccination à ARN est une technique expérimentale, développée en urgence, qui ne fait l’objet d’aucune étude scientifique étayée et vérifiée sur le long terme.

2) Les projets de vaccination à ARN ont fait l’objet de simplifications et de raccourcissements des procédures d’autorisation, ce qui ne respecte pas le « principe de précaution », pourtant essentiel en recherche médicale.


3) Les « vaccins » à ARN ne sont pas des « vaccins » au sens de l’OMS, mais des produits de thérapie génique dont on ne connaît nullement les effets à long terme sur l’organisme.


4) La vaccination à ARN comporte des risques méconnus et sous-évalués, tel l’emballement immunitaire ou le risque de transcription inverse de l’ARN vers l’ADN, avec une modification de notre ADN, transmissible héréditairement. Ceci sans compter le risque de créer un nouveau virus mutant, bien plus pathogène.

5) Les effets secondaires de la vaccination à ARN n’ont jamais été étudiés scientifiquement sur le long cours et en population générale. On ne connaît pas ses effets sur des catégories de population plus fragiles comme les enfants, les personnes du 3ème âge ou souffrant de polymorbidités.


6) La vaccination à ARN induit une modification du patrimoine génétique humain, un procédé pourtant interdit par les lois sur le génie génétique.


7) De multiples inconnues demeurent concernant la vaccination à ARN, à commencer par la composition de ces produits complexes (substances adjuvantes, stabilisatrices) et les interactions avec les virus saisonniers.


8) Les laboratoires producteurs de « vaccins » à ARN bénéficient d’une impunité juridique qui compromet d’avance les actions en justice des citoyens en cas d’accidents vaccinaux.





180 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout